Pourquoi je souhaite que mon Université ait la CUA ?

Sana EL JAMYLY

Download this PDF to read the English translation of this post..

Si chaque étudiant est différent, comment peut-on offrir un environnement qui permet à tous de s’épanouir ? En tant qu’étudiante universitaire, je rejoins la voix des étudiants du monde pour dire qu’il est plus juste, plus équitable et surtout plus efficace que nos programmes d’études soient universellement conçus pour répondre à nos divers besoins.

Pour corroborer cet avis, je partage avec vous le témoignage d’un étudiant âgé de 19 ans, qui a réussi à obtenir son bac malgré sa dyslexie, mais qui a rencontré, aux études supérieures, plusieurs difficultés relatives à la méthode de présentation des cours, aux conditions logistiques, etc. Oussama déclare : « Je suis un étudiant universitaire en première année filière de droit en français. J’avais besoin de multiplier mes efforts pour pouvoir réussir et arriver à ce point-là car j’ai souffert dès mon enfance d’une dyslexie, les études n’étaient pas une entreprise aisée pour moi. Cette année, tout est changé. L’étude à la faculté est différente des années d’études passées. Avant je trouvais quand même un accompagnateur qui est le professeur, je trouve aussi plusieurs ressources numériques différentes qui m’aident à comprendre mes leçons. Cette année je me trouve perdu… Je n’arrive pas à me concentrer et comprendre le cours que le professeur présente oralement sans varier les méthodes et les ressources. Si l’on adoptait les principes de l’approche CUA, j’aurais l’occasion de pouvoir étudier sans difficulté. Puisque les cours seront présentés et adaptés à mon cas. » 

Les besoins de Oussama, relevés dans ce témoignage, auraient pu être largement satisfaits par la mise en pratique de la CUA, repose sur trois piliers fondamentaux, à savoir:

1. Le quoi ? 

Il renvoie aux représentations des apprentissages. En effet, quand mon université adoptera cette approche, elle va nous proposer des ressources en différents formats de taille, de caractère, avec des descriptions textuelles ou orales pour toutes les images, graphiques, les vidéos. Les cours seront sous-titrés pour des apprenants malentendants. Les classes de cours seront équipées d’un système de son et d’un microphone.

Avec la CUA, mon université va nous fournir du matériel et des ressources variées sollicitant différentes préférences d’apprentissage: ex. livres, articles, blogues, sites web, présentations multimédias, documentaires, observations, expérimentations, manipulations, etc.

2. Le comment ? 

En effet, si mon université adopte la CUA, elle permettra aux étudiants d’exprimer leurs apprentissages de diverses manières.

Chaque étudiant peut choisir la méthode qui lui convient pour produire : travailler sur des productions écrites, utiliser des enregistrements audio, développer une œuvre d’art, monter une capsule vidéo, créer un blog, etc.

L’inclusion de journaux de bord et/ou de portfolios pourrait aussi faciliter la récapitulation et l’autoréflexion aux étudiants en cours de session.

3. Le pourquoi ?

Une université qui intègre les principes de la CUA dans ses enseignements, est une université qui motive et engage le jeune adulte dans son cheminement, et qui favorise les habiletés et les stratégies liées à sa réaction personnelle. Elle lui permet de s’auto-évaluer et de s’autoréguler tout en optimisant sa motivation et sa rétroaction. 

La voix de Oussama est appuyée par celle de Mme Loubna LEKREBSSI, enseignante et présidente de l’association NAMAE pour la créativité et le développement (ANCD), qui déclare : « En tant que femme associative ayant une expérience dans la formation et le soutien, présentiels et à distance, des étudiants. Et pour donner suite à ma relation avec ces étudiants de l’université qui me parlent toujours de l’origine de leurs lacunes. Vraiment la plupart d’eux n’arrive pas à assimiler et continuer leurs études universitaires. Je pourrais en déduire qu’ils souffrent de la méthode expositive et classique par laquelle on enseigne dans les facultés. La relation professeur-étudiants n’est qu’une relation de (question- réponse). Ont-ils une idée sur les profils de leurs étudiants ? Leurs capacités et leurs compétences ? de leurs besoins spécifiques Et si l’on parle des cas qui avaient souffert dès leur enfance des troubles de communication ou d’apprentissage, ou ceux qui avaient des déficiences sensorielles (ou autres…). Est-ce que leurs problèmes sont résolus car ils ont réussi et sont maintenant des étudiants universitaires ? Est ce qu’ils peuvent être considérés comme des étudiants normaux ? Ces cas spécifiques, ont fait un grand effort pour arriver à ce niveau et être étudiants universitaires. Ils ont besoin d’un accompagnement et une adaptation de cours à leurs niveaux et à leurs spécificités. Une diversité de méthodes, de techniques, de stratégies d’apprentissage, une souplesse de cours adaptés à tous est la solution. » 

Somme toute, La CUA est la solution. C’est l’approche qui nous sera utile pour atteindre notre objectif essentiel qu’est un bon citoyen, capable à s’adapter à toute situation nouvelle, à tout changement, à tous les niveaux de développement pour servir son pays.

[display-posts order=”ASC”]

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)